La Sacem annonce ses premières estimations pour l'année 2012

Envoi par e-mail
fleche  Envoyer cette page à vos amis  fleche
Votre nom * fleche
E-mails de vos amis * fleche  Séparez les adresses e-mail par une virgule.
L'objet de l'e-mail fleche
Le message fleche
Saisir les lettres inscrites *
dans le champs ci-contre
fleche  captcha
Ce champ est obligatoire.   send

Amorcée en 2011, la tendance à la baisse se confirme en 2012.

La première estimation des revenus collectés par la Sacem au titre des droits d’auteur pour 2012 s’élève à 803,5 M€, soit une baisse de 1,9%. Elle confirme le recul enregistré en 2011 mais reste plus limité que prévu grâce notamment à la progression du numérique.

Le numérique, désormais 3ème secteur de revenus collectés par la Sacem

Avec 108,7 M€, le numérique (y compris ADSL et copie privée) représente désormais 14% des revenus collectés par la Sacem, soit une hausse de 5% en 2012 par rapport à l’année précédente (103,7 M€). Sur 5 ans, les revenus issus du numérique ont augmenté de 40%. « La progression de l’ADSL, du téléchargement et du streaming devrait se poursuivre en 2013 avec la conclusion d’une série de négociations entamée avec différents partenaires » commente le nouveau Directeur Général de la Sacem, Jean Noël Tronc.

Les évolutions par secteur

Les droits généraux (concerts, discothèques, musique de sonorisation…) deviennent le premier secteur de revenus en hausse de 3% à 273,2 M€. Ce chiffre recouvre des disparités avec une belle croissance de 13% sur les diffusions en secteurs associatifs, prenant en compte les festivals mais un recul important des tournées (-11%) pour la troisième année consécutive. Les concerts symphoniques sont en très forte progression de +48%, illustrant la bonne santé du répertoire symphonique protégé. Le spectacle vivant représente désormais près de 10% des revenus collectés par la Sacem.

Les médias audiovisuels (radio/télévision), touchés par la baisse du marché publicitaire en 2012 qui devrait se poursuivre en 2013, accusent une baisse de 7% à 269,2 M€. Le secteur connaît des évolutions différenciées avec -1% pour la radio et -8% pour la télévision qui ne profite pas de l’augmentation du temps de consommation révélée par les enquêtes.

Le secteur étranger poursuit sa progression en hausse de 2 % à 81,9 M€ (+12% depuis 2008). Ce résultat démontre le dynamisme du répertoire de la Sacem à l’étranger, premier à l’export après le répertoire anglo-américain. De plus en plus de sociétaires ont une carrière internationale et de nombreux créateurs étrangers rejoignent la Sacem (12% des 145 000 sociétaires sont étrangers et issus de 163 nationalités différentes).

Le secteur phono-vidéo : le déclin de la vente de musique enregistrée sur supports physiques se poursuit avec une nouvelle baisse de 12% en 2012 à 70,5 M€, soit un recul de 30% sur 5 ans. Les droits produits par la vente de vidéos tombent de 25% à 25,3 M€. Touchée par le piratage, la vidéo n’échappe pas à la baisse générale du marché et subit aussi la concurrence de la TV connectée, de la VOD et de la catch-up. Le phono qui représente les 2/3 des revenus collectés dans ce secteur décline de 9% avec 45,5 M€.

La copie privée, fragilisée par les nombreux recours juridiques déposés par les importateurs de matériel électronique, est en baisse de 5% avec 51,3 M€.

Contacts

Presse/Elisabeth Anselin – 01 47 15 45 32 – 06 07 35 67 91 / elisabeth.anselin@sacem.fr
Presse/Cécile Waechter – 01 47 15 45 35 – 06 70 29 19 13 / cecile.waechter@sacem.fr
 

Derniers communiqués

Nos réponses à vos questions
La copie privée
Les métiers de la musique
 L'association "Tous pour la musique" présente "Les mille et un métiers de la musique".

Qui a créé quoi ?

Application Smartphone disponible !

Retrouvez le catalogue des oeuvres de la Sacem sur votre smartphone

Téléchargez l'application sur App Store et Google play

Appli mobiles

Palmarès
Palmarès des 20 premiers

Top 20 des morceaux ayant généré le plus de droits en provenance de France et de l'étranger, et des tournées ou spectacles musicaux.

Retour en haut de page