1 425 festivals de musiques actuelles en France en 2013

Envoi par e-mail
fleche  Envoyer cette page à vos amis  fleche
Votre nom * fleche
E-mails de vos amis * fleche  Séparez les adresses e-mail par une virgule.
L'objet de l'e-mail fleche
Le message fleche
Saisir les lettres inscrites *
dans le champs ci-contre
fleche  captcha
Ce champ est obligatoire.   send
Une première étude réalisée en coopération par le CNV, l’Irma et la Sacem lève le voile sur le phénomène festivalier : genres, saisons, éditions, aides.

Téléchargez l'infographie

LES FESTIVALS EN FRANCE

A l’occasion du Printemps de Bourges, le CNV, l’Irma et la Sacem proposent un focus sur les festivals de musiques actuelles et engagent le débat sur l’inscription des festivals dans les territoires.

1 425 festivals de musiques actuelles, témoins, par leur nombre et leur diversité, d’une offre culturelle riche.
Jazz, blues et musiques improvisées représentent près du tiers des festivals et sont talonnés par les musiques électroniques et amplifiées. Ces deux genres génèrent près de 50 % de l’offre de festivals. Viennent ensuite les musiques traditionnelles et du monde, la chanson et les festivals proposant plusieurs genres musicaux dans leur programmation.

Où se déroulent les festivals ?
L’offre de festivals, quel que soit le genre, est répartie sur tout le territoire : dans les grandes agglomérations comme les zones moins denses.
5 régions – Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes Côte d’Azur, Bretagne et Midi-Pyrénées – concentrent 50 % des festivals.

Quand les festivals ont-ils lieu ?
La moitié des festivals se déroule en été ; l’autre moitié : au printemps (25%), à l’automne (18%) et en hiver (6%). Si le fait festivalier reste principalement estival et abondant dans les grandes régions touristiques qui font le plein à cette saison, les festivals d’été se répartissent toutefois sur l’ensemble du territoire.

Combien d’éditions pour les festivals ?
La moitié des festivals a moins de 10 ans. Ces 10 dernières années, un tiers des festivals ont été créés en musique amplifiée ou électronique (principalement en Ile-de-France, Rhône-Alpes et Pays-de-la-Loire) et un autre tiers en jazz (principalement en Ile-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes Côte d’Azur).
Les festivals de 11 à 30 éditions comptent plus de jazz. Au-delà de 30 éditions, les festivals de musiques traditionnelles et du monde sont les plus nombreux.

Des festivals soutenus pour un tiers d’entre eux par la Sacem et le CNV
Les festivals sont aidés dans tous les genres artistiques et dans toutes les régions, en métropole comme en Outre-mer. C’est une politique volontariste qui s’inscrit dans le temps grâce aux dispositifs vertueux (copie privée, rémunération équitable et taxe fiscale sur les spectacles) qui permettent aux organismes et partenaires du secteur de la musique d’aider à la création artistique et au spectacle.

Les festivals appartiennent au patrimoine culturel régional de la France ; ils témoignent aussi, par leur capacité à s’adapter, de la vitalité de la culture. Le renouvellement du public et des esthétiques est, pour les festivals, un défi à relever dans le temps et leur financement, un enjeu crucial.
Contacts presse
Sacem / Cécile Waechter – 01 47 15 45 35 – 06 70 29 19 13
CNV / Delphine Bourgeois – 01 56 69 11 40
Irma / Mathias Milliard - 01 43 15 11 06
Infographie les Festivals en France

Derniers communiqués

Nos réponses à vos questions
La copie privée
Les métiers de la musique
 L'association "Tous pour la musique" présente "Les mille et un métiers de la musique".

Qui a créé quoi ?

Application Smartphone disponible !

Retrouvez le catalogue des oeuvres de la Sacem sur votre smartphone

Téléchargez l'application sur App Store et Google play

Appli mobiles

Palmarès
Palmarès des 20 premiers

Top 20 des morceaux ayant généré le plus de droits en provenance de France et de l'étranger, et des tournées ou spectacles musicaux.

Retour en haut de page